Avec la disparition de Cheikh Oumar Ndiouga Diop, éminent et incontournable secrétaire technique au niveau de la Fédération de football de Mauritanie, la Mauritanie sportive perd une grosse pointure malgré son corps frêle. Ndiouga nous a quittés hier dans un calme olympien qu'on lui connait. Ponctuel et le plus souvent correctement et galamment tiré à quatre épingles, Cheikh Oumar Diop, qui fit partie de notre équipe nationale qui participa aux premiers jeux de l'Amitié à Dakar en qualité d'arrière latéral teigneux, nous a légués un lourd héritage en matière d'administration du football.

Pointilleux sur le sens des règles qui régissent le football, le doyen Ndiouga comme l'appellent la plupart de ceux-là qui l'ont côtoyé dans ses œuvres de commissaire de match et de secrétaire technique.  Le doyen Ndiouga  était la mémoire du football mauritanien. Lui qui a cheminé avec tous ceux qui ont géré le football mauritanien était  pour nous (presse, encadreurs, joueurs et arbitres)  une référence. A SUIVRE Ina li Lahi we ina ileyhi rajioun. Rahme we elghivran we jenetou ridwan. Amine.

*Titre choisi par la Rédaction de RimSport.net

Abdel Kader Sy