Cheikh Ndiouga Oumar Diop, l'une des figures légendaire  du football mauritanien s’est éteint dans la nuit du 28 au 29 juillet 2020,à l’âge de 78 ans, à Nouakchott. Secrétaire technique à la Ligue nationale de football, Cheikh Ndiouga Oumar Diop, appelé affectueusement ‘’doyen’’ était une véritable  icône du football mauritanien et la mémoire de toutes les époques. Cheikh Ndiouga s’en va ainsi ‘’ après de longues années de dur labeur et de dévouement au sport et à la jeunesse’’,souligne Dahmoudi Ould Nagi professeur et natif du Ksar qui perd un de ses valeureux fils. Le département du ksar est endeuillé et le sport est orphelin avec le rappel à Dieu du Doyen N'Diouga Oumar Diop.

 ‘’International de football dans les années 60, le doyen comme il aimait se faire appeler, a toujours baigné dans l'atmosphère des stades’’, narre Mohamed Ould Feily journaliste sportif et conseiller technique au MEJS. Après une carrière bien remplie de footballeur, il a exercé comme arbitre avant de se lancer dans l'administration du sport. ‘’Organisé et méticuleux, on s'adressait à lui pour la moindre information où pour un changement de textes. Ces dernières années, il était la cheville ouvrière de la ligue nationale de football et malgré pas le moindre carton ne pouvait lui échapper.  Il était toujours à l'heure et prêt à rappeler à l'ordre les jeunes donneurs de leçons.

Avec sa disparition, c'est une grande partie de l'histoire de notre football qui s'en est allée’’,soutient Antar.

Pour l’ASAC Concorde, c’est ‘’une mémoire, une organisation, une méthode, une application, un dévouement au football et aux footballeurs (qui) s’en va’’,avec la disparition du natif de M'Bagne.

Une grande perte pour le football mauritanien’’. Le président de la Ligue Nationale de Football,Pape Amghar Dieng abonde dans le même sens en écrivant’’ notre père notre doyen NDiouga Oumar Diop a  tiré sa révérence.

Nous venons de perdre une icône de notre football, très dévoué et qui a toujours tenu à continuer à apporter à la FFRIM (notamment la Commission de discipline et la LNF) ses connaissances et son sens de l’organisation. Qu’Allah lui pardonne ses péchés et l’accueille dans son vaste paradis’’.

Témoignage émouvant du président de FC Nouadhibou,ancien président par intérim de la FFRIM et ex Secrétaire général Abdel Aziz Boughourbal.

''J'ai connu N'Diouga au tout début de notre aventure au sein de la FFRIM. A chaque fois qu'il nous fallait un conseil un avis sur les textes ou les règlements nous faisions appel à N'Diouga. Toujours disponible, toujours honnête dans ses conseils, toujours sans attente de retour de faveur, toujours discret.

Nous, la famille du football mauritanien , nous venons de perdre un grand Monsieur. Quelqu'un qui a tout donné pour le Football mauritanien alors qu'il était encore inexistant.

Beaucoup de gens pensent que seul des gens fortunés ou influents construisent notre Football. N'Diouga est la preuve que quiconque veut participer au développement il peut le faire par son intellect, sa sueur et son temps. Son nom restera à tout jamais gravé dans les fondations de notre Football. Je présente mes sincères condoléances a sa famille'',a-t-il formulé.Dia Abderrahmane Hasmiou, président de la Commission juridique fédérale à la FBBRIM salue la mémoire de l’illustre disparu : ‘’c’est un serviteur convaincu et disponible du sport qui vient de quitter ce monde. Repose en paix. Amine. A sa famille éplorée mes co doléances et mes encouragements pour supporter cette épreuve’’. 

En cette douloureuse occasion, RimSport.net  présente ses condoléances les plus sincèrement affligées à la famille du défunt, et au monde sportif. Nous prions Allah d’agréer le défunt en Son saint et vaste Paradis et d’aider tous ceux qui l’ont aimé et l’aiment encore, à trouver la force nécessaire de supporter cette épreuve. Inna lilahi wa inna ileyhi raji’oune.

 

Interdiction formelle de reprise de cet article sans la mention : www.rimsport.net

©Tous droits réservés