Le président de la République Mohamed Cheikh Ould El Ghazouani aurait donné instruction à l’Armée nationale pour cette construction, suite à une requête du président de la FFRIM face au retard pris dans l’édification de l’enceinte devant abriter les rencontres de la première Coupe d’Afrique des Nations des moins de 20 ans à douze nations.

 « En vérité », signalait le président de la FFRIM, « j’ai quelques inquiétudes, notamment au sujet de la mise en place du Comité de pilotage de l’organisation de cette Can U-20 qui est du ressort de l’État. […] L’organisation de cette compétition n’est cependant pas difficile. Il faut trois stades pour accueillir trois poules de quatre équipes. Deux de ces stades (Cheikha Ould Boïdiya et Stade olympique) sont opérationnels. Le stade de Nouadhibou est en construction», poursuivait-il dans une interview au quotidien national.

 Ould Yahya avait affiché néanmoins son optimisme : «l’État mauritanien s’est engagé en pleine conscience des conditions posées. Nous sommes sûrs qu’il mettra tout en place pour relever le défi ». Le président de la FFRIM vient ainsi d’être réconforté. Signalons enfin que la CAF avait maintenu, lors de la réunion, le 30 Juin, de son comité exécutif, l’organisation en Mauritanie l’an prochain du tournoi, en dépit de nombreux reports.

 

Interdiction formelle de reprise de cet article sans la mention : www.rimsport.net

©Tous droits réservés