Ibréhima Coulibaly est la dernière recrue en date du MANS FC. Le milieu de terrain international mauritanien de 30 ans doit apporter toute son expérience au groupe de Didier Ollé-Nicolle. Interview présentation !

Ibréhima, qu’est-ce qui a fait pencher la balance en faveur du MANS FC pour toi ?

Le Président et le Coach m’ont tout de suite convaincu. Ça ressemblait au projet grenoblois. J’adore les challenges. J’ai vite choisi de rejoindre LE MANS FC.

Tu connais et la Ligue 2 et le National…

Le National est un championnat très compliqué : c’est assez long mentalement, tous les matchs sont âpres, ça se joue à rien… Il faut être régulier, avoir un bon état d’esprit, un bon groupe. J’ai connu 2 montées en Ligue 2, c’est beaucoup de travail et d’investissement. Il y a de très bons joueurs.

Qui es-tu en tant que joueur et en tant que personne ?

J’ai souvent été un relais entre le coach et les plus jeunes. Je suis quelqu’un qui a confiance en lui, il faut croire en soi ! J’adore le football, le jeu. Je suis assez agressif - dans le bon sens du terme. Mais je laisserai les supporters me découvrir…

« Sans cette confiance, j’aurais pu abandonner »

Cette confiance, c’est ta plus grande force ?

Je ne suis pas passé par un centre de formation. J’ai dû me battre. Sans cette confiance, j’aurais pu abandonner… Mais il faut y croire sinon ça ne sert à rien.

Que connaissais-tu du MANS FC avant de signer ?

Quand j’étais plus jeune, j’étais venu voir un Le Mans-Toulouse en Ligue 1. Je me souviens de Tulio de Melo, de Stéphane Sessègnon… Et je connais Bevic Moussiti-Oko, on a joué ensemble à Dunkerque, il ne m’a dit que du bien du Club.

 

Et le MMArena ?

Il est beau avec ses couleurs « sang et or » !

« Je me sens bien, j’ai continué à garder le rythme »

 

À J-5 de la reprise, comment te sens-tu ?

Je me sens bien, j’ai continué à garder le rythme. La période a été difficile, longue, mais au moins j’ai pu retrouver ma famille, qui vit loin de moi en temps normal. J’en avais besoin, ça m’a beaucoup apporté, ça me donne un plus pour la saison qui arrive.

 

Parle-nous de la sélection mauritanienne…

J’ai été contacté en mars 2019 par Corentin Martins, le sélectionneur ; l’équipe était déjà qualifiée pour sa première Coupe d’Afrique des Nations. J’ai fait un match amical contre le Ghana et ça s’est bien passé, j’ai été sélectionné pour participer à cette CAN. C’est un plus pour ma carrière.

 

Que peut-on te souhaiter pour la saison qui arrive ?

Atteindre les objectifs du Club et à titre personnel réaliser une bonne saison sous les couleurs « sang et or » !

Source: lemansfc