Le président de la FFRIM, Ahmed Ould Yahya a exhorté, ce dimanche 21 mai, la presse sportive mauritanienne à faire preuve de compréhension et de responsabilité au cours de la phase cruciale des éliminatoires de la CAN 2019.Recommandant aux journalistes à taire des « histoires insensées » et « les polémiques stériles » la veille des rencontres,Ahmed Ould Yahya qui a délivré un message, en marge de la publication de la liste des joueurs retenus face au Botswana,leur a demandé de « privilégier l’intérêt supérieur de la sélection nationale ».Le patron du football mauritanien a demandé aux communicateurs sportifs à accompagner et soutenir les Mourabitoune. Il a estimé que toutes les conditions sont réunies pour permettre aux Mourabitoune de mener une bonne campagne et de la réussir » .Nous avons capitalisé les expériences du passé et mis tous les atouts de notre coté.Même si la loi du terrain est toute autre.Nous travaillons pour mettre les Mourabitoune dans de bonnes conditions sans nous soucier du reste »,a-t-il affirmé.

La FFRIM a déjà réglé, a annoncé son président, à l’avance toute la logistique (réservations d’hôtel, de terrain d’entraînement, location d’un avion) pour le transport  de Gaborone à Francistown et de  l’hébergement de la sélection  qui sera accompagnée  par un chef cuisinier.Et la FFRIM a décidé d'assurer ses arrières.

Ahmed Ould Yahya a indiqué qu’une charte (règlement intérieur) à laquelle tous les joueurs et le staff technique ont souscrit, a été mise sur pied par la FFRIM. Ce code de conduite fixe les objectifs, les primes, le code avec les médias, les avantages et droits des uns et des autres. Cette charte a été expérimentée, lors des rencontres amicales face au Bénin et le Congo.

En outre, la FFRIM par le biais de ses émissaires délivré aux joueurs expatriés le message de l’Etat mauritanien et de l’institution fédérale accentuant leurs propos sur l’importance de cette campagne des éliminatoires. Ce fut une occasion de mesurer aussi le degré d’implication des joueurs.

Ahmed Ould Yahya a salué le démarrage des travaux de réhabilitation du stade olympique. La FFRIM a reçu les assurances de la société chinoise pour l’ouverture de l’enceinte lors des rencontres des Mourabitoune. D’une durée prévisionnelle de six mois, la réfection du stade Cheikha sera entamée,en septembre/octobre prochain. Des tribunes modulables (8000 places assises), et l’éclairage sont au menu.

Ahmed Ould Yahya a abordé pour la première fois le contentieux de l’ASAC Concorde. Pour le président de la FFRIM, « il n’y a aucun problème à l’ASAC Concorde actuellement. Par le passé, il y avait une crise au sein de l’association. Un de ses membres qui n’a pas voulu organiser une assemblée élective a porté le différend devant les juridictions ordinaires alors que cela était formellement interdit.Il a par la suite été suspendu pour trois ans de toutes activités relatives au football. La FFRIM s’est attelée à régler le problème. Un comité de normalisation a été mis sur pied et par la suite, une AG s’est tenue.Tout est rentré par la suite dans l’ordre. L’ASAC Concorde est leader du championnat(…)L’argent est toujours dans un compte bloqué .Aucun usage n’en a été fait »,a-t-il soutenu.

Interdiction formelle de reprise de cet article sans la mention: www.rimsport.net

©Tous droits réservés