Le rideau s’est baissé hier jeudi sur le championnat de Mauritanie de première division. À l’issue d’un long et palpitant exercice, l’ASAC Concorde s’est adjugée le titre, le deuxième de son histoire après 2008.

 L’ASAC Concorde a poussé le suspense jusqu’au bout avant de pouvoir accrocher une deuxième étoile au dessus de son blason. Ce trophée, obtenu au terme d’une bataille acharnée, était loin d’être acquis. En effet, à la fin de la phase aller, les Concordiens accusaient dix points de retard sur le FC Tevragh-Zeïna, le champion sortant. Les Galactiques de la capitale, qui affichaient une nette supériorité par rapport à leurs principaux concurrents, semblaient indéboulonnables sur le chemin qui devait les conduire à leur troisième sacre consécutif. Mais, pendant que les hommes de Birama Gaye s’effondraient littéralement durant la deuxième partie de saison, ceux de Babacar Diop dit « N’Diobo » entamaient une monstrueuse « Remontada » au fil des rencontres. En treize sorties, les Bleu et Blanc ont enregistré onze succès, pour un match nul et une seule défaite.

 La fin de parcours fut toutefois plus laborieuse pour l’ASAC Concorde. Alors que le FC Tevragh-Zeïna retrouvait ses esprits, un troisième larron venait se mêler à la course au titre. Le FC Deuz, surprenant promu, tentait de créer un exploit retentissant pour sa première parmi l’Élite.

 Les trois formations se livraient à un jeu de chaises musicales époustouflant, occupant à tour de rôle le fauteuil de leader entre la 21ème et la 23ème journée. La 24ème journée, qui a vu les Galactiques concéder le nul devant Tidjikja, et Deuz s’incliner face à la Police, fut un tournant décisif. La Concorde, victorieuse du Ksar, s’emparait du trône pour ne plus le lâcher. Mis sous une énorme pression par les tenants du titre, les Concordiens n’ont pas flanché, validant leur sacre ce jeudi 25 mai au terme d’une large victoire contre des Policiers dépassés.

 Après deux années d’une domination outrageuse du FC Tevragh-Zeïna, un vent de renouveau vient de souffler sur la Division 1. Les Galactiques, qui terminent sur la deuxième marche du podium, passent le flambeau à la Concorde, championne pour la deuxième fois de son histoire. En dépit de son rang de deuxième dauphin, le FC Deuz pourra se targuer d’une année sportive au-delà des espérances.

 Dans le bas du tableau, c’est finalement le FC Toujounine qui accompagnera l’AS Armée en deuxième division. Ils seront remplacés par le FC Kaédi et le Markeuz d’Aioun.

Source : LNF