Le président de l’ACNOA(l’Association des Comités Nationaux Olympique d’Afrique),l’intendant général Lassana Palenfo a plaidé sur la nécessité d’aider matériellement les comités olympiques nationaux d'Afrique " à se doter de plus de moyens pour appuyer les fédérations à mieux se doter d’infrastructures et de ressources financières suffisantes de manière à soutenir les pratiquants". Le général Lassana Palenfo s’exprimait, dimanche 2 avril, à Nouakchott au micro de RimSport.net, en marge d’une visite de travail, deuxième du genre après celle de 2005 qu’il effectue, du 1 er au 3 avril , en Mauritanie .

Avec le président du CNOSM (Comité National Olympique et Sportif Mauritanien),Dr Mohamed Mahmoud Ould Mah,  Habib Sissokho, président du Comité national olympique et sportif malien, président par ailleurs de l’Union Africaine des Judo et Seydina Oumar de la zone II, ils ont entamé  ensemble une réflexion pour le prochain quadriennal  afin de tracer de nouveaux axes de développement du sport  sur notre cher continent.

L'intendant général  a insisté pour le développement d’une politique de marketing et de communication afin de mieux valoriser les compétitions sportives, à mieux capter les sponsors soulignant que la presse a été d’un grand apport pour les associations sportives nationales. Les compétitions de zones et par la suite les Jeux Africains de la Jeunesse ont été au fil des ans  couronnés de succès. Les gouvernements ont ainsi rétrocédé, suite à des pourparlers, l’organisation de ces manifestations à l’ACNOA

Par ailleurs, grâce aux fonds de la solidarité olympique, l’ACNOA a pu allouer des bourses aux athlètes dans le cadre de leur préparation pour les Jeux Olympiques. Une enveloppe de 600 OOO dollars US avait été disponibilisée dans le cadre des JO de Rio.Pour Tokyo 2020, cette enveloppe atteindra 1 million de dollars U$, a annoncé le général Palenfo.Cette bourse permettra aux athlètes à s’entraîner dans les conditions idéales pour atteindre la performance.

L’ACNOA a aussi mis en place au cours des années écoulées des Centres de proximité sorte de complexes sportifs, dans le cadre de olympe Africa, à travers le continent.Des jeunes enfants non scolarisés ont été initiés aux quatre disciplines (football, tennis, basket ball et athlétisme) au sein des50 centres érigésdans divers pays . « La demande est de plus en plus forte. En outre, ces centres servent de référence à travers le monde », a-t-il indiqué.

Le général Palenfo  a réitéré  la nécessité de mieux faire prévaloir le concept genre au sein de l’ACNOA. « Les femmes doivent avoir leur place en notre sein», a martelé le président de l’ACNOA. « Il est important qu’on travaille ensemble dans la même direction»,a-t-il fait remarquer.

Quant au président du CNOSM, Dr Mohamed Mahmoud Ould Mah, il a loué l’action du président de l’ACNOA, au cours de ses trois derniers mandats appelant à sa reconduction en mai prochain. « Avocat de son continent, il est toujours d’une disponibilité sans faille», a fait savoir le président du CNOSM.Grâce au général Palenfo, le CNOSM a pu bénéficier de trois sources de financement : une subvention destinée à la gestion du CNOSM ;une autre relative aux activités de formation et de perfectionnement des fédérations affiliées. Enfin, une part des droits télévisés des Jeux Olympiques est réservée aux comités nationaux. « Progressivement les moyens vont en augmentant de façon substantielle», a constaté le Dr Ould Mah.

Il s’est dit satisfait du travail extraordinaire mené par le duo Habib Sissokho, président et son secrétaire général Seydina Oumar, «  la zone II est devenue une référence à travers le monde ».

Lui succédant, Sissokho a remercié le président de l’ACNOA qui, en dépit d’un calendrier chargé a tenu à se rendre en Mauritanie.Cela dénote d’un grand estime et d’une confiance inébranlable au président Ould Mah.C’est un homme franc qui a séduit le président Palenfo grâce à ses capacités d’analyse, son rôle de dirigeant sportif de référence. Il est apprécié un peu partout, a dit Sissokho.

Une plaquette représentant les 54 nations affiliées à l’ACNOA a été remise  par le général Palenfo en guise d’hommage au Dr Ould Mah. « Il était important qu’on marque notre passage à Nouakchott en saluant le travail gigantesque déployé par le président Ould Mah», a conclu le général Palenfo.

Interdiction formelle de reprise de cet article sans la mention : www.rimsport.net

©Tous droits réservés