Intraitables à domicile,les Mourabitoune, gonflés à bloc, sont venus  à bout difficilement, mardi 16 octobre 2018, des Palancas Negras sur le score étriqué mais précieux de 1 à 0.Score suffisant pour reprendre  le fauteuil de leader que les Etalons leur avaient ravi,lors de la troisième journée.

Dans un stade plein à craquer, Adama Ba et ces coéquipiers ont donné un véritable récital à un public qui a noyé la poignée de supporters angolais constitués bizaremment de mauritaniens qui n’a cessé de donner de la voix tout au long de la partie.

Les Mourabitounes ont souffert pour conserver ce petit avantage, mais ils ont su défendre en bloc face à une formation lusophone qui a eu les occasions pour revenir au score.

« Nous avons gagné difficilement face à une grande équipe d’Angola avec un score de 1 à 0.C’est trois points et ce résultat me convient largement !

A l’aller, nous avons commis trop d’erreurs défensives qui nous ont couté chers.Nous leur avions laissé trop d’espaces.Ce soir, nous avons été agressifs et mis en place des lignes serrées »,analyse le sélectionneur national,Corentin Martins.

Savourant cette précieuse victoire,Martins reste prudent quant à la qualification « Ce n’est pas encore fait !!!Le Bostwana n’est pas un adversaire facile.C’est une équipe qui ne lâche pas.ils nous ont crée beaucoup de difficultés à l’aller même si nous avions gagné 1 à 0.Ce soir, le Botswana a effectué un nul de qualité face au Burkina.Il faudra se battre jusqu’au bout pour se qualifier ».

Interdiction formelle de reprise de cet article sans la mention: www.rimsport.net:

©Tous droits réservés