C’est l’une des bonnes nouvelles issues des réunions au sommet de la CAF du côté de Sharm el-Sheikh en Egypte : la FFRIM s’est vue confier l’organisation de la CAN U20, édition 2021.

 C’était, d’une certaine façon, dans l’air du temps. A force d’être cité en exemple, le football mauritanien et son instance faîtière, la FFRIM, ont fini par obtenir la reconnaissance et la confiance de la CAF, qui leur a confié l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations U20 2021.

 Une excellente nouvelle pour ce football en plein dynamisme, incarné par son jeune président Ahmed Yahya, en poste depuis une demi-douzaine d’années, et sous la conduite duquel les Mourabitounes se sont qualifiés pour deux CHAN (2014, 2018) et sont en lice, actuellement, pour une première qualification historique à la CAN, celle de 2019. Cette désignation récompense les efforts constants et réguliers d’une fédération qui, sans faire grand bruit, travaille au développement de son football et rattrape son retard sur des pays voisins réputés dynamiques en la matière.

 Surtout, cela consacre le travail de fond accompli dans le domaine de la formation des jeunes. Depuis quatre ans, le pays a en effet vu la création de championnats de jeunes dans les catégories (U15, U17, U20) entre autres. Il y a quelques mois, l’équipe nationale U20, confiée au technicien malien Baye Ba, était engagée au dernier tour des éliminatoires de la CAN U20 2019 après avoir éliminé le Maroc et la Guinée, et n’a été sortie que par le Nigeria lors du match retour.

 De plus, la Mauritanie a lancé il y a quelque temps déjà sa propre académie fédérale, située sur les installations qui comprennent également le stade Cheikha Boïdiya, une académie déjà très dynamique confiée à l’ancien capitaine de la sélection et pro en Europe, Oumar Ndiaye. Suivis par une équipe pédagogique de qualité, les jeunes académiciens vivent sur place, y sont scolarisés et s’entraînent quotidiennement sur des installations utilisées par la sélection A. Ils sont l’avenir de la sélection mourabitoune.

 La Mauritanie abritera donc dans un peu moins de trois ans la CAN U20, pour le plus grand plaisir d’une population qui aime le football, on a pu s’en apercevoir tout dernièrement lors de la victoire de la sélection A sur le Burkina Faso en éliminatoires de la CAN 2019. Nouakchott, via le stade Boïdiya, et Nouadhibou seront à coup sûr les deux villes hôtes de ce tournoi.

 Cette désignation s’inscrit aussi dans la suite de la reconnaissance de la FFRIM qui a abrité au printemps 2018 des réunions importantes de la FIFA, consacrées au développement. Quant au président Ahmed Yahya, il a été consacré dirigeant de l’année 2017 par la CAF lors des dernières récompenses annuelles à l’occasion de la cérémonie d’Accra en janvier 2018.

 2022mag adresse donc ses félicitations à la FFRIM et au président Yahya, qui voit enfin son pays consacré pour l’organisation d’une compétition continentale d’envergure. Cette décision de la CAF devrait stimuler les formateurs et toutes les écoles de formation du pays, on pense notamment au travail fourni du côté du FC Nouadhibou cher au président Aziz Boughourbal.

Source : 2022mag