L’avenir du football mauritanien est au cœur des préoccupations de la FFRIM. Depuis une certaine période, l’instance dirigeante du football mauritanien met l’accent sur le travail au niveau des équipes de petites catégories en jetant des bases solides afin d’assurer un avenir brillant et prometteur au ballon rond en Mauritanie.

 D’une part, la mise en place de championnats nationaux de différentes catégories d’âges (moins de 15, 17 et 20 ans) va dans le sens de la politique de la FFRIM en matière de formation. Cette ferme volonté de la fédération mauritanienne de football se traduit, d’autre part, par la participation régulière de toutes les sélections nationales de jeunes à des compétitions officielles, matchs amicaux et camps d’entraînement. L’objectif est de permettre au footballeur mauritanien à un âge précoce de s’aguerrir et engranger de l’expérience à travers des voyages et des confrontations avec des équipes de culture et système distincts.

 A l’heure actuelle, trois sélections nationales ont entamé des stages préparatoires à l’étranger. Les Mourabitounes U-20 conduits par le technicien malien Baye Ba, sont depuis ce vendredi 28 juillet à Valence en Espagne où ils prendront part, pour la cinquième fois de suite, au tournoi international du COTIF. Cette compétition, qui donne une visibilité importante, a d’ailleurs permis à Hacen El Id et Aly Abeid, deux internationaux mauritaniens, d’être repérés en 2014 avant de signer des contrats avec le club professionnel de Levante (Liga espagnol).

 Les Mourabitounes U-17 ont pris, ce samedi, la direction de Tunis pour un stage d’une dizaine de jours. Les poulains de Sid’Ahmed Teguedi prendront part à un mini championnat qui regroupera la Tunisie et deux autres équipes à déterminer. Ces tests serviront à préparer les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations U-17, prévus en septembre prochain à Dakar.

 En ce qui concerne la catégorie des moins de 15 ans, elle n’est pas en reste. L’Académie FFRIM a démarré ce samedi un regroupement de dix jours dans la ville de Saint-Louis au Sénégal. Durant ce stage, les protégés d’Oumar N’Diaye et son staff vont se mesurer à d’autres académies de football.

 

 Ces différentes sorties des équipes nationales de jeunes témoignent de l’importance qu’accorde la FFRIM à l’avenir du football mauritanien. La FFRIM espère, surtout, que ces efforts porteront leurs fruits afin de répondre aux attentes du public sportif de la Mauritanie.

Source : FFRIM