Le président du Comité olympique sportif algérien, M. Mustapha Berraf, et son homologue mauritanien, M. Mohamed Mahmoud Ould Mah, ont procédé dimanche 6mai 2018, à la signature d’un protocole d’accord et d’échanges entre les instances des deux pays amis.

Le protocole d'accord, paraphé par les deux présidents, a englobé le tir aux armes sportives, le taekwondo, le karaté-do et l'athlétisme, des disciplines dans lesquelles les Mauritaniens veulent progresser en profitant de l'expérience et du savoir-faire des cadres et athlètes algériens.

 Cette réunion, qui s’est déroulé au musée Olympique à Alger, a été rehaussée par la présence du président de la confédération Africaine de Hokey sur gazon, l’Egyptien M. Ahmed Seif.  «Nous allons mettre à la disposition de nos frères et amis mauritaniens toute l’expérience algérienne et les moyens nécessaires pour le développement et la promotion de la pratique sportive dans leur pays. Que ce soit pour les échanges dans les domaines de la compétition et de la formation ou encore la préparation de leur élite sportive, les athlètes mauritaniens sont les bienvenues. En collaborations avec nos fédérations sportives, nous allons tout mettre en œuvre pour les aider. Sept disciplines sont concernées par ce protocole d’accord. Il s’agit du cyclisme, du karaté, du tae kwondo, du football, du tir aux armes sportives, du cross (athlétisme) et du judo. Par ailleurs, la Mauritanie sera hôte l’Algérie au mois de juillet prochain à l’occasion des Jeux africains de la jeunesse, qui se dérouleront sous l’égide du Président de la République M. Abdelaziz Bouteflika. Je souhaite d’ailleurs aux athlètes mauritaniens une bonne participation et beaucoup de réussite lors de cette manifestation sportive continentale, a déclaré le président du COA.

 "Nous visons une plus grande collaboration pour renforcer le rapprochement entre les deux comités et donner une impulsion au sport mauritanien puis ensuite faire bénéficier les athlètes et cadres mauritaniens de l'avancée enregistrée par des disciplines algériennes aux niveaux régional, continental et même international", a déclaré Mustapha Berraf, tout en souhaitant que ce protocole contribuera à consolider les liens de fraternité et de solidarité entre les deux pays.

 Visiblement ravi de ce précieux accord, le président du comité Olympique mauritanien le Dr Ould Mah s'est réjoui de la concrétisation de cet accord qui a un "cachet particulier" pour la jeunesse mauritanienne, "capable de faire un travail énorme et confirmer son potentiel si elle trouve un cadre favorable pour s'épanouir".

 "Cet accord aura des retombées sur notre jeunesse en particulier. Le savoir-faire des Algériens et leur expérience dans le domaine ne sont plus à présenter. On sait pertinemment qu'aujourd'hui, le sport est une question d'apport financier. Les moyens consacrés au sport en Mauritanie, excepté pour le football, sont insignifiants et ne peuvent en aucun cas nous laisser espérer à de probants résultats durant les grandes manifestations", a expliqué le Dr Ould Mah, révélant que le sport mauritanien vit des revenus de la solidarité olympique.Ould Mah a souligné: «Aujourd’hui, la pratique sportive en général et les exploits de haut niveau nécessitent énormément de moyens. Le gouvernement de mon pays, qui a d’autres préoccupations aussi, ne peut pas répondre à chaque fois à nos besoins. Il faut savoir que depuis 1996, le sport en Mauritanie ne dispose pratiquement d’aucune subvention étatique. C’est surtout grâce aux aides olympiques accordées par le CIO ou encore la FIFA, et certains pays amis à l’image de l’Algérie, que nos athlètes peuvent se préparer et prendre part à certaines compétions internationales. Pour ce qui est de cet accord, nous avons ciblé certaines disciplines phare dans notre pays à l’image du tir aux armes sportives et le football. Nous espérons étendre cette convention à d’autres spécialités dans le futur. » Le Dr Ould Mah s'est réjoui de la concrétisation de cet accord qui a un "cachet particulier" pour la jeunesse mauritanienne, "capable de faire un travail énorme et confirmer son potentiel si elle trouve un cadre favorable pour s'épanouir".

 "Cet accord aura des retombées sur notre jeunesse en particulier. Le savoir-faire des Algériens et leur expérience dans le domaine ne sont plus à présenter. On sait pertinemment qu'aujourd'hui, le sport est une question d'apport financier. Les moyens consacrés au sport en Mauritanie, excepté pour le football, sont insignifiants et ne peuvent en aucun cas nous laisser espérer à de probants résultats durant les grandes manifestations", a expliqué le Dr Ould Mah, révélant que le sport mauritanien vit des revenus de la solidarité olympique.

 La première délégation qui séjournera en Algérie dans les mois à avenir sera celle du tir aux armes sportives. "Nous avons opté pour le tir aux armes sportives car nous avons des traditions dans ce sport qui fait partie de notre culture. Ce qui nous manque seulement, ce sont les moyens financiers et un matériel adéquat", a ajouté le président du COSM, en visite de travail en Algérie depuis mercredi dernier.

 

Source: El Moudjahid &APS