Finalement, Kaédi FC ira à Atar.Les parties prenantes ont trouvé des solutions consensuelles permettant de sauver les meubles.En effet, la réunion tenue, ce samedi 24 février, au siège de la LNF regroupant les responsables des 14 clubs de l’élite, a permis d’aplanir les divergences nées des récents malentendus.

La Ligue Nationale de Football, après avoir reconnu ses « erreurs » et les manquements qui ont failli faire capoter la rencontre FC Teyssir –Kaédi FC, a présenté ses « plates excuses », à la partie lésée,en l’occurrence KFC. Dans son infinie gentillesse, la LNF a promis de solutionner dans les plus brefs délais toutes les doléances formulées par Kaédi FC. Relativement au match FC Teyssir-Police (0 à 1) objet de polémique, la LNF a fait part de son impossibilité de faire rejouer cette partie après son homologation.Toutefois, il n’y aura plus d’exception FC Teyssir accueillera tous ses matches dans sa nouvelle enceinte.

En retour, Kaédi FC  accepte d’effectuer le déplacement de la capitale de l’Adrar.Les protégés de Bah Ould Boudah (entraîneur ) quittent Dimbé cette nuit (aux environs de minuit) et joueront, lundi à 16h. Tout est bien qui finit bien !!! FC Teyssir et KFC sont les concurrents directs au maintien en Super D1.

Dénonçant le diktat de la LNF, Kaédi FC avait décidé de ne pas se rendre à Atar. KFC protestait  contre la « sélectivité des décisions » et la volonté de la ligue nationale de fouiller au pied le principe d’équité surtout entre des équipes qui jouent le maintien. Face à ce refus, la Ligue Nationale de football avait menacé d’infliger une amende de  150 000 MRU et de rétrograder KFC en seconde division. En réponse, Kalidou Ba avait brandi la menace de  rendre son tablier si la LNF mettait à exécution son ultimatum. 

Interdiction formelle de reprise de cet article sans la mention : www.rimsport.net

©Tous droits réservés