Demain à Casablanca les Mourabitounes feront leur première sortie devant le Maroc pour leur deuxième participation au Chan. Cette fois-ci le tirage au sort à voulu que nous tombions sur le pays organisateur, qui a bénéficié du forfait du Kenya pour organiser et dont l'ambition est d'éblouir le monde du football pour obtenir l'organisation de la Coupe du Monde 2026. Ceci passe par un bon résultat à domicile et surtout une bonne organisation en mettant de côté la qualification de l'équipe À déjà acquise pour la Coupe du Monde en Russie. Autant de facteurs qui font que les Marocains partent favoris dans cette confrontation surtout que le staff de l'équipe est renforcé par la présence de l'entraîneur français Hervé Renard dont on connaît la grande expérience.

Qu'importe le football n'est pas une science exacte et notre football à fait du chemin grâce aux efforts de l'Etat et de la Fédération. Les Mourabitounes ont fait deux stages avec des conditions de préparation optimale grâce au soutien indéfectible de l'Etat qui n'a ménage aucun effort pour répondre aux exigences du haut niveau en apportant le soutien financier mais aussi politique. La cérémonie de remise au nom du Président de la Republique SEM Mohamed Ould Abdel Aziz du drapeau national par le ministre de la jeunesse et des sports au capitaine de l'équipe avant son départ dénote du grand intérêt que porte les autorités à l'équipe nationale.

La prise en charge par l'Etat du déplacement des supporters, la mobilisation et l'engouement autour de l'équipe sont autant de facteurs pour croire aux chances de notre équipe. C'est à cela que je veux en venir parce qu'il nous revient à nous d'abord de croire en nos capacités. Nous disposons de très bons joueurs d'une bonne préparation et nous sommes motivés et la Libye qui n'était pas attendue en 2014 à remporté le Chan.

Alors tous les Mauritaniens toutes tendance confondues doivent soutenir l'équipe et croire possible une victoire devant le Maroc. D'ailleurs une défaite ne sera pas catastrophique du moment que nos jeunes vont mouiller le maillot. Nous sommes au tout début de la compétition et tout est possible. vive les Mourabitounes, vive la Mauritanie

Mohamed Feïly dit Antar