C’est sous le thème de la « presse sportive partie prenante du Mouvement Olympique et Sportif Africain » que s’est ouvert lundi (11 décembre), à Bamako le séminaire des journalistes sportifs de la Zone 2 ACNOA.Une trentaine de participants venant des huit pays membres* prennent part à ce conclave de deux jours.

Pour l’ACNOA Zone 2, les journalistes sportifs ont un rôle important à jouer pour le développement du sport dans les huit pays membres de la Zone 2 de l’Association des Comités Nationaux d’Afrique. Ils servent d’interfaces entre les différents acteurs notamment les pratiquants, les dirigeants, les officiels, les amateurs, etc.

Pour bien remplir cette mission exigeante et nécessitante du professionnalisme, les journalistes doivent « avoir une connaissance pointue de l’évolution et de l’organisation du mouvement olympique et sportif sur le plan international et mondial ». Il est aussi, rappelle l’ACNOA,important qu’ils maîtrisent les techniques essentielles pour la « bonne pratique du journalisme sportif,particulièrement en ce qui concerne la couverture des grands événements sportifs comme les Jeux Olympiques,les Jeux Africains,etc ».

Considérant les journalistes comme des partenaires de premier plan,les responsables de la Zone 2 de l’ACNOA visent, à travers l’organisation du séminaire de Bamako,à  « renforcer leurs capacités pour un meilleur traitement des questions relatives à l’olympisme et au mouvement sportif africain ».

Les objectifs assignés à cette rencontre sont :

 -de permettre aux journalistes sportifs de mieux connaître l’esprit et l’organisation du Mouvement Olympique et Sportif International ;

-donner aux journalistes sportifs des informations sur les composantes du Mouvement sportif africain ;

-de faciliter les échanges sur les missions respectives en vue d’une maitrise des rôles et prérogatives de chaque partie ;

-renforcer les capacités des journalistes dans le traitement des questions relatives à l’olympisme et la couverture des grands événements sportifs africains.

Le président de l’ACNOA de la Zone 2 et par ailleurs président du Comité Olympique Malien, Habib Cissokho a insisté,dans son discours, sur le rôle primordial des journalistes dans la promotion du sport dans nos pays et dans la vulgarisation de l’idéal olympique. « En effet, vous constituez en même temps le relais essentiel des événements sportifs, le véhicule significatif d’éducation du public puisque vos actions contribuent à assainir le climat sportif et à respecter l’éthique sportive ; toutes choses qui demeurent le credo du CIO et de ses démembrements ».

« Par les informations que vous véhiculez, vous détenez le secret de rendre les gens libres dans leurs opinions et autonomes dans leurs décisions»,a soutenu Cissokho.

Les thèmes de ce séminaire, estime-t-il, s’inscrivent dans la logique de l’approfondissement de vos connaissances, en vue de l’amélioration de vos prestations.

Quant au secrétaire général du ministère malien des Sports, Seydou Dawa, il a réitéré la mission primordiale que le gouvernement malien attend des séminaristes. « Il s’agit de votre contribution dans la lutte contre la violence dans les infrastructures sportives, dans la lutte contre le dopage, dans l’apaisement du climat social à travers les vertus du sport et dans le respect des règles d’éthique et de déontologie »,a-t-il recommandé.

Ce séminaire est animé par des journalistes experts en communication Souleymane Drabo (Mali), Mamadou Koumé et Cheikh Tidiane Fall(Sénégal).

Il est attendu des participants : une meilleure connaissance de l’olympisme et du mouvement sportif international et africain, notamment de l’ACNOA.

-une plus grande capacité des journalistes participants à préparer et bien assurer la couverture des grands événements sportifs (Jeux Olympiques, Jeux Africains, etc.

Et enfin, une plus grande maîtrise professionnelle du journalisme sportif.

------------

*Cap Vert, Gambie,Guinée Bissau,Guinée Conakry,Mali,Mauritanie,Sénégal et Sierra Leone

Interdiction formelle de reprise de cet article sans la mention : www.rimsport.net

©Tous droits réservés