Le FC Tevragh Zeina fait grise mine. Il ne s'agit pourtant que de la quatrième journée de championnat. Malgré tout, un début de crise pointe déjà le bout de son nez après deux défaites. Du jamais vu!!!

 Le FC Tevragh Zeina, qui a encore chuté contre l’AS Garde (0-1) une semaine après sa déroute à Nouadhibou face à l’AS Snim (0 à 1), peine et s’enfonce dans la crise.... Quatre maigres réalisations en quatre rencontres de championnat. Famélique, le bilan offensif des Galactiques n'incite pas à l'optimisme.Quatre points engrangés sur 12 possible au compteur, un nul blanc d’entrée face au FC Deuz. l n'y a véritablement qu'un seul résultat réellement satisfaisant, ce  carton plein  sur l’ACS Ksar (4 à 1)qui aurait du relancer une machine grippée après la troisième place en coupe de la Ligue ; deux défaites d’affilée sur le plus court des scores face à l’AS Snim et la Garde. Néanmoins, derrière les chiffres se cache peut-être une autre vérité. Celle d'un doute omniprésent chez les partenaires de Sy Ibrahima.

Un contenu inquiétant

 Crédité d’une belle prestation face aux miniers, le FC Tevragh Zeïna  s'était heurté à plus fort que lui, mais aussi à son inefficacité chronique. Rebelote samedi lors de la réception des surprenants gardes. Des occasions en pagaille et souvent des ratés ubuesques ont clairsemé l'après-midi du samedi. La réussite échappe clairement aux poulains de Moussa Khaïry.

Force est de constater qu’il urge de rebondir. Car le temps commence à presser...Avec un effectif garni cette saison et constitué d’une constellation de 35 joueurs, le Champion de Mauritanie 2015/2016 n’avait pas droit à l’erreur. Malheureusement pour eux, l’adaptation des nouvelles recrues tarde  pèse dans certaines jambes .Aussi, les recrues ne sont clairement pas au même niveau. Une disparité d'états de forme qui impacte considérablement l'animation du jeu.

Manque de réalisme

 Problème : les difficultés affichées lors du déplacement à Nouadhibou se sont dupliquées, avant d'empirer progressivement. Contre l’AS Garde (0-1) , les partenaires de Salahddine démontrent  une incapacité à produire du jeu, à déployer une animation offensive cohérente autour de Yeli Diarra et affichent  rapidement de nombreuses failles en défense.

Malheureusement,Birama Gaye n'est pas encore parvenu à trouver les solutions idoines pour améliorer le plan de jeu.

En tout cas, les limites de certains joueurs  aux noms ronflants semblent être révélées au grand jour.

Le milieu de terrain fait quant à lui preuve d'une absence de révolte flagrante. "Il faut se remettre en question et faire preuve de caractère. Même si on dirait qu'on n'en a pas nous avons des joueurs de caractère », clament certains.

Devant tirer les leçons des derniers revers, les joueurs sont condamnés à se ressaisir d’ici le mercato hivernal sous peine de passer au purgatoire.

Interdiction formelle de reprise de cet article sans la mention : www.rimsport.net

©Tous droits réservés