Le match ASAC Concorde contre AS Ksar comptant pour la 3ème journée du championnat national de football et qui s’est joué ce dimanche 15 octobre 2017 sur la pelouse du Stade Cheikha Boydiya du Ksar a tenu toutes ses promesses.

 Des buts à provision, 4 au total, du bon jeu aussi bien sur le plan technique que tactique et une belle ambiance de football. L’apothéose, la colère des supporters du Ksar qui s’en sont pris vivement au président et maire du Ksar, Cheikh Ould Gharaby.

 Après une première mi-temps sans but, les aficionados qui ont fait le déplacement au Stade Cheikha n’ont pas été déçus. Du bon football, ils en ont eu plein les yeux.

 Les envolées de part et d’autre des véloces attaquants du Ksar et de la Concorde, à l’image de Sy Abderrahmane, Diouf Mame Sossé, Mohamed Sidi MBareck du Ksar, ou encore Yacine Mohamed, Fodé Traoré ou Thiam Idrissa de la Concorde ont tenu en haleine le stade, le transposant de suspens en suspens.

 Il a fallu attendre la 63ème minute pour voir les Concordiens ouvrir le score par Youba Zeydane qui reprenait de la tête un coup franc balancé dans la surface de réparation du portier ksarois Sidibé Ahmed qui ne pouvait rien faire sinon regarder la balle rouler au fond de ses filets.

 Les deux équipes procéderont à des changements tactiques qui vont préfigurer de la suite. C’est ainsi que l’entraîneur de la Concorde, Boubacar Ibrahima Diop dit NDiobo allait faire entrer successivement deux défenseurs, Coulibaly Amadou et El Hadj Oumar Niang pour faire sortir un attaquant, le n°10, Niang El Hadj Malick et un défenseur, Rachid Sid’Ahmed.

 Quant au coach ksarois, Bâ Alpha, il fera entrer Sid’Ahmed El Mane à la place du milieu de terrain, Sadena Mohamed. La tactique sera payante car à la 83ème minute, le Ksar égalisait par l’entremise de Mohamed Sidi MBareck sur une belle combinaison.

 Les pendules ayant été mis à l’heure, le public ksarois jusque-là silencieux s’éveilla. Leurs cris d’encouragement enflamma le stade et eut un effet magique sur les joueurs. Les 20 dernières minutes de la rencontre furent un spectacle agréable, d’attaques et de contre-attaques, avec plusieurs occasions manquées de part et d’autre.

 Bâ Alpha procéda à son second remplacement. Mohamed Sidi MBareck, auteur du but égalisateur céda sa place à Serigne Bassirou Seck.

A la 87ème minute, la Concorde doubla la mise sur une belle reprise signée MBareck El Id. A bout de nerfs, les supporters du Ksar s’en prirent vivement à Cheikh Ould Gharraby, président du club et maire titulaire du Ksar. «Zéro Cheikh ! Tu as gâché le club du Ksar ! Ça, ce n’est pas une équipe ! zéro ! » Certaines têtes brûlées parviendront même à se pointer devant la tribune centrale où se trouvait le président du Ksar pour l’invectiver de vives voix.

On jouait les dernières minutes du match et les spectateurs commençaient à quitter les gradins. C’est à cet instant précis, alors que personne n’y croyait plus, que le Ksar obtient un corner, celui de la dernière chance. Les invectives des supporters du Ksar, debout en face du président du club firent rater à la plupart du public le but égalisateur. Seul le cri de joie qui venait de l’aire de jeu vint informer les spectateurs du but égalisateur. Une égalisation sur le fil du rasoir. Quelques poignées de seconde, et l’arbitre central de la rencontre mit fin au match, pour la plus grande joie des joueurs du Ksar.

Cette fin palpitante sera émaillée de grabuges sur la tribune centrale. Des supporters en colère avaient réussi à rejoindre le président du Ksar pour l’agresser. Ils seront repoussés. Mais ils l’attendront de pied ferme à la porte d’entrée du stade.

Nouakchott Kings contre Deuz : 2 à 0

En levée de rideau du derby ASAC Concorde-Ksar, Nouakchott Kings avait pris le meilleur en première heure sur DEUZ. Score final 2 buts à 0.

Le premier but de Nouakchott Kings a été marqué à la 38ème minute par le n°11 Touda Sidi Abdoullah sur pénalty. Dès la reprise du match en deuxième mi-temps, l’entraîneur de Nouakchott Kings, Baba Seck, procéda à un premier remplacement tactique. Le n°4, Raghani Atigou céda sa place au n°15, Siby Zakariya. L’équipe DEUZ se créera cependant de belles occasions, grâce aux envolées de son excellent 10, Sidi Moulaye qui créa des fils à retordre à la défense massive de Nouakchott Kings. Dans la foulée, le coach de Deuz, Amadou Ly, rebelota ses cartes en faisant entrer Brahim Mamadou Tijani à la place de Sidi Baba Alioune.

A la 85ème minute, les protégés de Baba Seck doublèrent la mise, par l’intermédiaire du n°11 Touda, auteur du premier but, sur une belle action individuelle. Le capitaine de Deuz, Memini Habibou sera expulsé dans la foulée pour anti-jeu. Réduit à 10, les protégés de l’entraîneur des blancs, Mamadou Ly ne parviendront jamais à revenir au score.

A Nouadhibou, le FC Nouadhibou a pulvérisé la Police sur le score de 4 buts à 1.

Source: CA