C'est officiel !!! Le FC Markeuz  d’Aïoun,vice champion de deuxième division  ne goûtera  finalement,pas aux délices de l’élite. La formation phare du Hodh El Gharbi  la deuxième division (2017) a jeté l’éponge avant même l’entame du marathon saisonnier. Cinq mois après avoir composté son ticket pour la super D1 et  la fièvre qui s’est emparée de la ville,c’est un retour à la dure réalité qui s’est opérée au grand dam des supporters. En effet, l’équipe dirigeante a officiellement avisé  la FFRIM  de "son impossibilité "de prendre part au championnat national de première division dont l'entame de la saison est programmée, le 29 septembre prochain.

Des  problèmes financiers sont à l’origine de ce forfait.Pourtant,les dirigeants de Markeuz avaient envisagé d’élire domicile à Nouakchott pour limiter les charges onéreuses.Néanmoins, cette proposition n’avait pas enchanté plus d’un. L’ossature du club était constituée d’enseignants servant au sein des établissements de la capitale régionale du Hodh el Gharbi

Aïoun avait barré la route de la Super D1 à National Medina 3, aux tirs aux buts, lors de la demi-finale.D’autres prétendants se positionnent. Toutefois, en raison du vide en la matière, c’est le bureau fédéral ,lors de sa session ordinaire de ce mardi 19 septembre qui devra trancher cette épineuse question.Après le forfait de Aïoun, Kaédi qui avait validé son ticket en sa compagnie se doit de sauver les meubles,en s’alignant sur la ligne de départ .

Quoi qu'il en soit, ce forfait fait reposer une fois encore la sempiternelle question de survie des clubs confrontés à  l'inexistence de moyens matériels devant résulter de contrat de sponsoring et/ou d'appui de mécènes,aux abonnés absents.

Interdiction formelle de reprise de cet article sans la mention : www.rimsport.net

©Tous droits réservés