Anéantis par leur élimination au CHAN 2018, les Aigles du Mali ont pris, ce 11 septembre, au Cape coast staduim (Ghana),leur revanche sur leurs bourreaux, les Mourabitoune (3 à 1), en tour préliminaire de la Coupe UFOA.Mandala Konté avait ouvert le score , à la 30 mn avant que Ely Cheikh Ould Voulany qui  signe son grand retour ne rétablisse la parité à la 36 mn. Profitant de la fébrilité de la défense mauritanienne au cours de cette rencontre qui avait un goût particulier, Moussa Koné s’est offert un doublé à la 88 et 90+1, anéantissant ainsi les derniers espoirs des coéquipiers de N'Gara.

Cette élimination constitue une grosse déception.Les partenaires de Moussa Baghayogho n’ont pu aligner une deuxième victoire d’affilée sur les Aigles et confirmer du coup leur récent succès.Le onze national se devait de rassurer son public à six mois de la compétition et profiter de l'aubaine de la coupe UFOA 2017. Malheureusement, c’est un retour prématuré à la maison au moment où la compétition abordera sa phase ultime.

Au sortir de ce tournoi, force est de constater que le sélectionneur national n’a pas pris la mesure de la tâche. En effet, le technicien français n’a pas su (ou pu) tirer les leçons des rencontres écoulées et corriger les erreurs .La capacité des Mourabitoune à  gérer  la pression a connu un sacré coup.Des failles que l'adversaire a grandement exploitées.Enfin, la gestion des fins de partie, mal récurrent des Mourabitoune, reste insoluble. Il va falloir y remédier à temps.

Il est tout aussi important d'oublier très vite cette rencontre pour se consacrer à une  préparation judicieuse du CHAN 2018.

Interdiction formelle de reprise de cet article sans la mention : www.rimsport.net

©Tous droits réservés