La FFRIM (Fédération mauritanienne de football) n’a pas encore reçu de notification de la CAF à propos de l’évocation de fraude brandie contre Yali Mohamed Dellahi et Abdoulaye Silèye Guèye « Palaye » par la presse malienne qui a relayé au lendemain de l’élimination des Aigles locaux les propos d’un responsable de la FEdération MAlienne de FOOTball.

« Le dossier est déjà fin prêt :les contrats des joueurs ainsi que leurs licences en plus de la résiliation de leurs contrats », rassure au micro de RimSport.net , ce mardi 22 août, une source haut placée.La FFRIM reste confiante : « C’est du béton !!! », tonne notre source.

A en croire la presse malienne relayant les propos d’un responsable de l’instance dirigeante : «  la FEMAFOOT (qui) a déjà fait une réserve contre la qualification de certains joueurs envisage de faire une évocation pour fraude. « Certains joueurs mauritaniens n’auraient pas présenté de licences devant justifier leur appartenance à un club mauritanien ». Prétentions du reste battues en brèche par la partie mauritanienne.

Signalons que les libériens avaient tiré une réserve contre la qualification de Moulaye Ahmed Khalil «  Bessam », à la manche aller.Les Lone Star locaux seront finalement déboutés par la CAF.

Engluée dans une  féroce campagne électorale, la FEMAFOOT aura fort à faire avec la CAF,suite aux échauffourées intervenus lors de la rencontre du samedi dernier avec les jets de projectiles sur les Mourabitoune et le corps arbitral, envahissement de l’aire de jeu et l’interdiction d’accès aux vestiaires à la mi temps pour les Mourabitoune et les arbitres,contraints d’observer la pause sur la pelouse.Les failles sécuritaires ont  été pointées du doigt.

Interdiction formelle de reprise de cet article sans la mention : www.rimsport.net

©Tous droits réservés