Tombeur de la Gambie(0 à 0 à Banjul,4-0 à Bamako), le Mali croisera le fer avec la Mauritanie au second tour des éliminatoires du CHAN 2018 dont la phase finale est prévue au Kenya.Vainqueur du Liberia à Monrovia(2-0), la Mauritanie a essuyé une défaite sans conséquence de 1 but à 0 au match retour à domicile puisqu’elle l’emporte 2-1 sur l’ensemble des deux rencontres.

A ce stade de la compétition, ce sera la deuxième confrontation entre les Aigles locaux du Mali et leurs homologues, les Mourabitounes puisque les deux formations s’étaient déjà  affrontées, lors des éliminatoires de l’édition précédente du CHAN  dont le Mali a terminé sur la deuxième marche du podium au Rwanda.

Au match aller de cette confrontation éliminatoire, les Aigles locaux alors dirigés par Cheikh Oumar Koné s’étaient imposé 2-1 à Bamako avant d’aller accrocher la Mauritanie à Nouakchott (1-1). En  homme averti, Djibril Dramé qui avait par la suite mené les Aigles au Rwanda, suite au limogeage de Cheikh Oumar Koné et son staff, se méfie de cette formation mauritanienne qui ne cesse de monter au classement FIFA. En effet, elle a réalisé un bond de 23 places en quittant la 104eplace pour le 81 e rang (entre juin et juillet).

Pendant ce temps, le Mali a quitté la 66 e pour la 59 e position. « C’est une grande équipe de Mauritanie que nous allons affronter au second tour. C’est une nation qui commence à revenir sur l’échiquier continental. Donc,il faut la prendre au sérieux. Il faudra bien étudier son football qui  a beaucoup évolué ces derniers temps. Après l’avoir étudiée (la Mauritanie), il faudra prendre les dispositions qui s’imposent sur le plan tactique, technique, mental et même sur le plan physique. Je pense que c’est un morceau jouable. C’est à nous de bien nous renseigner sur cette équipe», a expliqué Djibril Dramé, sélectionneur du Mali.

Source: footmali