« Chaque rencontre a sa propre réalité. Nous avons joué contre un adversaire difficile. Il faut mériter de gagner. Durant vingt minutes, nous avons montré, collectivement, de bonnes choses, dans la circulation du ballon, et puis on se fait contrer par un adversaire qui aspirait vraiment à la qualification. Nous n’avons pas réussi à concrétiser les deux ou  trois occasions dont nous nous sommes pourvus. En deuxième mi-temps, ce fut difficile de s’approcher et de s’en donner. Il y avait trop d’appréhensions. Nous n’avons pas pu trouver de solution devant. Ce soir, on n’a pas été mauvais. On était en face d’une équipe qui n’a su que se défendre, en opérant sur de longs ballons. Même si l’on n’a pas réussi à gagner, je suis largement satisfait. Une qualification se joue sur deux matchs […] Nous aurions aimé offrir une victoire au public de Zouérate, avec son bel accueil et sa ferveur populaire […] Mais, bon, on va savourer notre qualification et puis bien nous préparer contre le Mali. Nous devrons davantage nous concentrer, mieux nous organiser, être plus agressifs, si l’on veut  passer. Nous devrons être bien meilleurs, sur tous les plans : offensif, défensif et agressif ; durant 95 mn. Nous devrons être meilleurs, face à une équipe disposant de beaucoup d’individualités. On va tout donner. Nous avons une petite revanche à prendre sur le Mali (aller à Bamako, 1 à 2, et retour à Nouakchott,  1-1, NDLR). Il faut qu’on réussisse à passer, cette fois-ci ».

Interdiction formelle de reprise de cet article sans la mention: www.rimsport.net

©Tous droits réservés