En proie à une crise latente, la Fédération mauritanienne de Handball tiendra, sauf nouveau rebondissement, son Assemblée Générale extraordinaire le 2 Février 2020, à la mairie d’El Mina. Karim Jeïlany, président du club de Chinguetti, a confirmé sa candidature contrairement à Ba Hamady qui n’a pas encore officiellement fait part de son intention. Qualifiées de « diversion » de nature à retarder le processus,  les tractations engagées par la Confédération Africaine de Handball se sont soldées par un échec. Après avoir demandé un report, dans un premier temps, pour pouvoir dépêcher  à Nouakchott un superviseur, la CAHB  priait, dans un second temps, les frondeurs de lui envoyer les textes (statuts et règlement intérieur de la FHBRIM). Au grand étonnement des protestataires dénonçant le «parti pris évident » de l’instance africaine qui leur recommandait en suivant de laisser l’actuel président poursuivre son mandat. Une proposition « saugrenue », selon ceux-ci qui entendent aller jusqu’au bout.

 Des griefs sont formulés à l’encontre d’Ould Ichiddou : gestion « opaque» et entretien d’une léthargie engluant la FHBRIM. « Depuis le Challenge Trophy de Mars 2019 », signalent les contestataires, « aucune activité n’a été organisée. En faisant appel à Nagi ould Ichiddou pour diriger la fédération, notre souci était d’aller de l’avant avec lui. Malheureusement, force est de constater que nous avons reculé ». Sur un collège électoral de vingt-six votants, les frondeurs  disent disposer de vingt-un : neuf membres du comité directeur sur dix, six ligues et six clubs. Le président de la FHBRIM et son comité directeur semblent donc  à couteaux tirés.

 Une première médiation menée par le ministère de la Jeunesse et des Sports n’avait pas abouti. D’où la  convocation de l’AG élective suite au dépôt de la motion de défiance par les  deux tiers des membres du comité directeur de la fédération pour déboulonner  Ould Ichiddou. Initialement prévue le 26 Octobre 2019, l’AG extraordinaire fut reportée à la demande de la CAHB. Pour rappel, le règlement et les statuts de la FHBRIM  prévoient (articles 20 et 23) que suite au dépôt d’une motion de défiance des deux tiers du comité directeur et faute d’entente menée sous les auspices du département de tutelle, une Assemblée générale élective est convoquée.

 

Interdiction formelle de reprise de cet article sans la mention : www.rimsport.net

©Tous droits réservés