La belle empoignade tant attendue  par le public sportif entre les deux grosses formations de Mauritanie  a finalement capoté suite au faux bond du FC Tevragh Zeïna.

 C’est un fait inédit et sans précédent dans les annales du football mauritanien. Sidéré, le public est rentré bredouille. N’y allant pas de main morte, Ahmed ould Yahya promet de sévir contre le club, coupable d’avoir gâché la fête. « Les sanctions seront à la hauteur de l’acte », s’est confié le président de la FFRIM, au micro de RimSport.net , « Certes, on était parti pour jouer la finale de la Coupe du président de la République entre le FC Tevragh Zeïna et le FC Nouadhibou. A notre grande surprise et à la dernière minute –  nous n’avons  pas été avertis, ni par écrit, ni verbalement – nous avons constaté l’absence de l’équipe de Tevragh Zeïna. C’est une sorte de sabotage, d’autant plus osé que le Premier ministre devait assister à la rencontre. Les membres du gouvernement étaient présents. Et le ministre de la Jeunesse et des Sports a remis les trophées. Tout ce que je peux vous assurer, c’est que cet acte n’entachera ni n’handicapera, en rien, le travail que la fédération a entrepris, pour développer notre football et nos équipes nationales. Face à ce forfait inacceptable, les commissions compétentes et la FFRIM vont siéger pour prendre les mesures qui s’imposent à l’encontre de cette équipe. Elles seront prises à temps pour préparer la prochaine saison. Oui, c’est un coup sérieux porté à l’image de notre football, comme vous l’avez jugé. Mais ce qu’ils ont voulu, nous allons l’affronter. C’est bien un acte délibéré, prémédité. Néanmoins, nous allons le surmonter… », a  promis Ould Yahya.

 

Interdiction formelle de reprise de cet article sans la mention: www.rimsport.net

©Tous droits réservés