En déplacement à Bulawayo (360 km de Hararé, la capitale) le FC Nouadhibou, après 30 heures de vol, s’est vu « interdire  de s’entrainer dans le stade » , informe son président Aziz Boughourbal sur sa page face book.

Les Orange ont du se rabattre sur un terrain vague, « C’est une triste image du football africain(qui ne reçoit que ce qu’il sème…C'est-à-dire RIEN !!! »déplore son dirigeant. Cette  violation flagrante des règlements de la compétition a été vivement condamnée par les fans et les sportifs mauritaniens qui y voient « Un acte de déstabilisation » visant à « démoraliser » les Orange.Pourtant les Zimbabwens sont tenus de mettre à la disposition de l’équipe visiteuse (FC Nouadhibou) entre autres facilités un terrain d’entrainement à  leur convenance conformément à l’article 7d du règlement de la compétition.Ils en ont cure !!!

Victorieux à l’aller (2-0), les coéquipiers de Palaye livreront la manche retour dimanche 3 novembre(13 heures GMT) face au Triangle FC United.

Interdiction formelle de reprise de cet article sans la mention: www.rimsport.net

©Tous droits réservés