Les absences des deux attaquants Mamadou Niass(titulaire indiscutable et performant au pays des Cèdres) et de Mohamed  Abdellahi Soudani « Papis», habitués à la sélection nationale, depuis l’arrivée de Corentin Martins,  au sein de la liste des 23 joueurs retenus pour la CAN 2019, suscitent des réactions controversées. Sur la toile, l’incompréhension  demeure le sentiment le plus partagé. Relégués au rang de réservistes, Niass Salam, (sociétaire de Zgharta/Liban) et Papis Dicko (buteur contre le Botswana ,sociétaire de DRB Tadjenanet/Algérie),après avoir servi de jokers de luxe, ont peu de chance d’aller à la CAN 2019.

Les mots du sélectionneur n’atténuent pas les frustrations des fans de deux internationaux inconsolables :« J’ai une pensée plus pour Mama Niass et Abdellahi Soudani  .Ils ont été dans le groupe très souvent .Voilà, il faut faire des choix .Le choix s’est fondé sur un groupe pour qu’on obtienne les meilleurs résultats possibles »,a  expliqué Corentin Martins,lors de la conférence de presse qui a suivi la publication de la liste des 23 Mourabitoune.

Pour garder la forme et être  prêt à toute fin utile« les réservistes qui auront un programme individuel n’iront pas à Marrakech.Je leur fais confiance.C’est une motivation de faire partie du groupe pour aller à la CAN en cas de problème »,a averti Martins.

Rappelons que pour sa première phase finale de CAN, la Mauritanie est logée dans le groupe E avec le Mali, la Tunisie et l’Angola.Le sélectionneur national se fixe comme objectif la qualification au second tour même s’il reste conscient de la difficulté de la tâche :« C’est un groupe très difficile  mais assez équilibré .L’ambition c’est de  se qualifier  ce n’est pas  pour apprendre.On n’a pas le temps d’apprendre .On veut des résultats.Nous avons  envie de nous qualifier mais en face nous avons des adversaires de taille », a reconnu Martins.

Interdiction formelle de reprise de cet article sans la mention: www.rimsport.net

©Tous droits réservés