Le tirage au sort de la CAN 2019 a rendu son verdict vendredi au Caire. Les Mourabitounes ont donné leurs avis sur le groupe E de la Mauritanie, lequel regroupe la Tunisie, le Mali et l’Angola.

 

Harouna Abou Demba :

 « Un groupe avec deux très grosses nations, en plus de l’Angola que nous avions affronté en éliminatoires. A la CAN, il n’y a pas de petites équipes. Toutes celles qui se sont qualifiées méritent leurs places.

 La Mauritanie a été désignée meilleure équipe africaine en 2018. A nous de montrer dans ce groupe que ce statut n’est pas usurpé et que nous sommes capables de rivaliser avec les plus grandes nations du continent. »

Khalil Moulaye Ahmed « Bessam » :

 « Il n’y a pas de petites équipes en Coupe d’Afrique. Je trouve même qu’il est plus difficile de jouer contre les supposées petites nations. C’est vrai que nous sommes dans un groupe relevé, mais je préfère affronter de grandes équipes. Nous devons montrer que nous ne sommes pas arrivés à la CAN par hasard.

 Nous avons déjà joué récemment contre l’Angola et la Tunisie, ce qui fait que nous connaissons nos adversaires. Nous devons partir à la CAN avec l’objectif de se qualifier au deuxième tour. Tout est une question de confiance en soi, peu importe l’adversaire en face. »

Khassa Camara :

 

« Nous savions que le tirage serait compliqué. D’ailleurs, je trouve que le tirage est difficile pour toutes les équipes au regard des autres groupes. Mais je pense que nous avons la capacité de nous hisser au second tour. Nous allons travailler très dur pour y arriver. »

Abdel Kader Thiam :

 « Nous sommes tombés dans un groupe costaud avec de grandes nations du football africain. Mais c’est une compétition où on a toutes nos chances. Il faudra bien se préparer et y croire jusqu’au bout. Je pense qu’avec notre collectif, nous pouvons réaliser de grandes choses en Égypte. »

Adama Ba :

 

« Bien sûr, c’est une poule compliquée avec l’Angola qui est sorti premier de notre groupe en éliminatoires. Il y’a aussi la Tunisie et le Mali qui restent des valeurs sûres du contient. Maintenant, à nous de nous battre et nous arracher en jouant avec nos qualités collectives. Tout donner pour atteindre notre objectif, qui est de se qualifier au deuxième tour. Nous devrons suivre à la lettre les consignes du coach et nous donner à 200% comme lors de la phase éliminatoire. »

Aly Abeid :

 

« Le peuple mauritanien souhaite nous voir franchir le premier tour. Mais je tiens à dire que nos ambitions à la CAN seront encore plus grandes. Nous donnerons tout pour représenter notre pays de la meilleure des manières pour cette première participation. »

Source : FFRIM