L'officialisation était attendue depuis plusieurs semaines. Vendredi 11 Janvier 2019, les paraphes ont été apposés sur le contrat du français, par la ministre de la Jeunesse et des Sports, madame Djinda Bal, le président de la FFRIM, Ahmed ould Yahya, et Martins.

 L’histoire se prolonge donc, entre Corentin et les Mourabitounes. À 49 ans, voici le breton  retenu à son poste de sélectionneur de l'équipe  nationale de Mauritanie, jusqu'en 2021.  Arrivé à leur tête en Octobre 2015, Martins  a emmené les Mourabitounes au CHAN 2018 puis à la phase finale de la CAN 2019, après avoir raté deux qualifications (CHAN 2016 et CAN 2017) et bénéficié d’une première rallonge en 2016. « Ce renouvellement s’inscrit », précise madame la ministre, « dans une dynamique que l’Etat compte instituer, dans le domaine du sport, compte-tenu des résultats probants obtenus et des  échéances à venir (CAN 2019) et les éliminatoires de la Coupe du Monde 2022 ».

 Pour Ahmed ould Yahya, « la FFRIM a œuvré  pour cette prolongation. L’équipe a besoin de plus de stabilité et de continuité. Nous étions très satisfaits du rendement du coach, de sa façon de faire, de son style envers les joueurs, la fédération et les journalistes. Plus de quatre années se sont écoulées, empreintes de respect réciproque, professionnalisme et régularité. A partir de là », soutient le patron de la FFRIM, « il n’y avait aucune raison à ne pas prolonger ce contrat. Il s’agit d’être prêts pour la CAN 2019 et sur la lancée, d’autant que notre équipe a obtenu de bons résultats en 2018. Nous avons joué six matchs, en avons gagné cinq. C’est quelque chose de positif et nous voulons  continuer sur cet élan. C’est un bon bail ».

 De son côté, le sélectionneur national se sent « bien ici, avec toutes les personnes qui l’entourent, les dirigeants, les joueurs… Je me plais donc ici. Il n’y a pas de raison que je quitte quelque chose qui n’est pas encore terminé. Il nous reste un match officiel, face au Burkina Faso, avant de partir à la CAN. On fera le maximum pour y montrer nos qualités, obtenir la meilleure place possible. […] La prolongation de ce contrat est logique, puisqu’on on a atteint les objectifs […] Je suis surtout content que le président m’ait fait confiance, en prolongeant mon premier contrat. On s’était rencontré en Novembre 2016, alors que j’arrivais en fin de celui-ci. Je lui ai dit […] qu’on était sur le bon chemin, que je sentais du potentiel et un avenir, pour cette équipe, et qu’on n’avait pas exploité le maximum des capacités des joueurs. Je suis content qu’il m’ait fait confiance… On a le fruit du travail des joueurs et de la stabilité. C’est un superbe résultat, avec cette qualification. Un commencement. Le plus difficile sera de confirmer et de garder les pieds sur terre, pour continuer à travailler. Bref, je suis content de poursuivre l’aventure », s’est extasié Martins.

Interdiction formelle de reprise de cet article sans la mention: www.rimsport.net

©Tous droits réservés