Le président de la FIFA, Gianni Infantino, a procédé, mercredi 9 Janvier 2019, à l’inauguration du stade Cheikhna, suite à l’achèvement des travaux de rénovation et d’extension. Le coût  desdits travaux, réalisés dans le cadre du programme Forward, avec une participation du gouvernement mauritanien, est de 50.000.000 MRU. La ministre de la Jeunesse et des Sports, madame Djinda Ball, le président de la FFRIM, Ahmed ould Yahya, le vice-président de la CAF, Constant Omari, et la secrétaire générale de la FIFA, madame Fatma Samoura, étaient présents.

 « Les travaux ont été réalisés par l’entreprise nationale Itghane et le contrôle assuré par un bureau espagnol, Asitepro, suivant les règles de l’art et les indications du cahier de prescription techniques », assure Ahmed Ould Yahya. Le  projet avait été soumis, le 20 Mars 2017, par la fédération mauritanienne, sous forme de requête, comme partie intégrante du contrat d’objectifs, entre la FFRIM et la FIFA, pour le cycle de Forward 2016-2019. « Grâce à la diligence de l’administration de la FIFA que dirige, non sans grand brio, Fatma Samoura, la requête a été approuvée par la commission de développement de la FIFA, en sa séance du 5 juillet 2017 », signale Ould Yahya.

 Le président de la FFRM a rappelé que le « stade Cheikha fut construit au début des années 60, avec une capacité de 1000 places. Grace au concours de la FIFA, il a été doté d’une pelouse synthétique, tout en conservant un statut de stade secondaire. Au terme de sa réfection, la capacité d’accueil est désormais passée, grâce au concours de la FIFA,  à 8222 places assises, avec des sièges individualisés, des tribunes modulables, des vestiaires équipés, des cabines de presse, un écran géant, un éclairage des plus performants et autres commodités règlementaires, trois pelouses synthétiques de dernière génération. « Tout cela lui procure une valeur ajoutée plus qu’indispensable. Sa réalisation permet, aujourd’hui à notre football de connaître un bien meilleur essor », reconnaît le patron du football mauritanien. Et, « comme par hasard », disent certains ; ou un « déluge de baraka », diront d’autres ; ce stade a connu un exploit jamais accompli, dans les annales de notre football : la qualification historique des Mourabitounes à la CAN [...] La FFRIM s’est fondamentalement métamorphosée et peut, par conséquent, envisager l’avenir avec la sérénité indispensable à toute œuvre humaine qui se veut porteuse et pérenne, grâce à la qualité de la coopération avec la FIFA », a conclu Ould Yahya.

 Quant au président de la FIFA, Gianni Infantino, il n’a pas été en avare en superlatifs pour magnifier « le travail accompli à Nouakchott. « C’est exceptionnel ! Incroyable ! Exemplaire ! Je suis fier de votre président ; je suis fier de toute la communauté footballistique de Mauritanie, du gouvernement et de son président, pour ce qui est accompli ici. Très certainement exemplaire, je le répète, non seulement pour la Mauritanie ou l’Afrique mais pour le monde entier. Je le rappelle chaque fois que l’opportunité se présente : « Venez en Mauritanie pour voir ce qui est fait ! C’est exceptionnel ! ».

 Sur la lancée, Gianni a adressé ses compliments aux Mourabitounes, qualifiés pour la CAN 2019 et  distingués, en 2018, par le titre de l’équipe la plus performante d’Afrique. « C’est une qualification méritée ! C’est le fruit du travail, de l’engagement et de cette passion unique », souligne-t-il. S’adressant au  président de la FFRIM, le patron du football mondial dira : « je dois vous encourager à faire plus. Après la CAN 2019, il y a les éliminatoires de la Coupe du Monde. Dans la vie, il faut rêver. Il faut avoir des ambitions, des objectifs. Il faut travailler pour les atteindre », scande-t-il. Notons enfin que  le président de la FIFA et la délégation d’accompagnement ont assisté à des séances de démonstration de jeunes enfants.

 

Interdiction formelle de reprise de cet article sans la mention: www.rimsport.net

©Tous droits réservés